JEAN-YVES FRAPPIERAmbassadeur du Défi Tête la Première.

    « Au Canada, lorsqu’il s’agit de prévention des blessures et des accidents, le Québec fait bonne figure comme en témoigne un rapport publié aux deux ans par la Société canadienne de pédiatrie. Nous avons au Québec des lois ou règlements qui nous classent parmi les meilleurs au Canada dans la protection de nos enfants et adolescents au niveau des sièges d’auto, des motoneiges et des véhicules tout terrain, mais nous faisons piètre figure en ce qui concerne le port du casque à vélo. Le port du casque en vélo peut éviter des blessures aux conséquences parfois irréversibles ou des dommages et des séquelles importantes aux jeunes cyclistes. Il est important que les enfants et adolescents puissent pratiquer ce très beau sport qu’est le cyclisme dans des conditions qui leur permettent de garder toute leur tête et d’en profiter pour la vie. » – Jean-Yves F.