LEX ALBRECHTAmbassadrice du Défi Tête la Première.

    « Quand j’ai commencé à faire à vélo, je croyais qu’il n’y avait pas de bonne raison pour que je porte un casque. Je me débrouillais assez bien en vélo, la preuve : je n’avais jamais chuté. En plus, je pensais que ça ne ferait pas « cool ». Il n’a pas fallu longtemps pour que je change d’idée suite à un accident avec une voiture qui m’a heurtée. J’ai connu des athlètes qui ont été obligés de mettre fin à leur carrière en raison de traumatismes crâniens. Un de mes pairs a même perdu la vie. Personnellement, j’ai été prise dans des chutes causées par d’autres cyclistes (en course et en sortie entre amis), je suis tombée à cause de conditions routières imprévues, et j’ai subi plusieurs commotions cérébrales. Je suis convaincue que mes casques m’ont sauvé la vie à plusieurs reprises. Aujourd’hui, je suis fière de mettre mon casque tous les jours. Je me sens comme si cela faisabit partie de mon uniforme et de mon identité d’athlète et cycliste passionnée. Nous n’avons qu’un corps et qu’une vie. Pour moi, c’est tellement important de faire comprendre aux autres l’importance (et même la fierté!) de porter son casque.. Je fais tout ce que je peux pour me protéger parce que la liste des choses qu’il me reste à accomplir et apprécier dans la vie est encore très longue. » – Lex